Archives mensuelles : mars 2014

Quel prix pour un dépannage informatique à domicile

Prix pour un dépannage informatique à domicile

Souvent la première question que nous pose le client lors du premier appel est : « combien coûtera l’intervention de dépannage », or pour répondre à celle-ci, nous devons avant tout savoir quel est son problème afin de comprendre le temps qu’il sera nécessaire et la deuxième question consiste à savoir où se situe le client car si il vit dans une zone éloignée d’une de nos agence et qu’il faille beaucoup de temps pour arriver chez lui cela influera sur le prix de l’intervenant.

Nous avons souvent constaté que le prix n’était pas le facteur déterminant au final bien qu’il fut celui qui semble n’intéresser que le client mais que dire des situations ou la société de dépannage informatique avance un prix de 49 euros quel que soit la panne et ou au final l’intervention durera 3 heures et que le client devra régler une somme bien supérieure. Que dire aussi des annonces que l’on trouve sur certain site entre particulier ou l’on vous propose pour 20 euros de venir chez vous afin de vous dépanner. Dans ce cas vous client vous devriez vous poser la question comment fait-il pour payer son essence, son ticket de transport, comment avec 20 euros peut-il payer ses charges 8 euros et ensuite se payer un salaire. Il lui resterait exactement 12 euros pour travailler quel que soit la durée… Et bien NON ! Soyez vigilant. A chaque travail correspond un salaire équitable pour chaque partie.

Nous avons vu aussi des sociétés qui refusent de donner des prix ou lorsqu’elles ont fini leur intervention indique des suppléments qui multiplient par cinq le prix convenu au téléphone.

Dans tous les cas il faut savoir qu’en dessous de 80 euros il ne peut être viable de réaliser un dépannage informatique de qualité. Impossible en dessous de ce prix de payer ses frais de déplacement (essence, ticket, assurance, parking, PV..) et de payer un salaire déclaré (et donc avec des charges salariales).

Black hacker or white hacker

Depuis le début du temps on à le yin et le yang, le bien et le mal, le bon et le méchant bref une face et son opposée. L’un n’existerait sans l’autre.
En matière d’informatique cela est la même chose. nous aurions les bons et les mauvais (au sens méchant illégal) hacker. En France on les appelle les hackers blancs et les hackers noirs. Souvent ils utilisent les mêmes outils, vont sur les mêmes sites d’information et se côtoient parfois. En revanche, si les premiers sont là à des fins d’avertissement, de prévoyance et de manière désintéressés les seconds n’avertissent pas et ne font pas de prévoyance, ils agissent généralement dans le leur unique but et intérêt.

Vu de cette manière très stéréotypé cela semble simple. Mais la vérité est peut être ailleurs…